1 220 419 visites 6 visiteurs

Le Strapping

le strapping

Les strappings peuvent être faits au niveau de nombreuses articulations : doigts, poignet, coude, etc.

Ils sont faits à l’aide de bandes adhésives (on peut mettre une fine bande de mousse pour éviter le collage directement sur la peau).


Ils doivent être renouvelés fréquemment. Attention, un strapping, même sur une lésion apparemment peu grave, ne permet pas de faire l’impasse d’un avis médical.

En effet, d’une part la lésion pourra parfois être plus grave qu’elle n'en a l’air (petite fracture passée inaperçue) et d’autre part si un strapping est effectivement la solution de traitement retenue, celui-ci devra être efficace, surveillé et renouvelé.

 

 

Il est également recommandé l’arrêt de l’activité en cours, le glaçage de l’articulation, et la surélévation du membre afin d’éviter l’œdème. 

Petit conseil utile : il vaut mieux raser le membre

 avant de faire un strapping pour éviter un arrachage douloureux des poils lors de sa réfection. 
Autre conseil : Il faut être attentif à ne pas faire garrot lorsque l'on pose un strapping circulaire (le retirer ou le couper en cas d'importantes douleurs ou de fourmillements importants ou de froideur ou d'insensibilité de l'extrémité). 

Apprendre à faire un strapping n’est pas difficile, sous réserve de le voir faire et d’essayer ensuite de le faire soi-même, alors, n’hésitez à demander ce petit enseignement à votre kiné, votre orthopédiste, votre médecin du sport ou votre médecin généraliste s’il a l’habitude des urgences. 

I. Contention dans l'entorse du ligament latéral externe (LLE) de la cheville 

1. Indications


Il s'agit de traumatismes en inversion varus équin, c'est-à-dire le pied tourné vers l'intérieur. L'entorse est essentielle ou secondaire à un pied creux, une paralysie L5 ou une affection neurologique. La contention élastique est thérapeutique dans les entorses essentielles et adjuvante dans les autres cas.

2. Matériel


Le matériel nécessaire est le suivant : 
Elastoplaste largeur 6 cm : 2 rouleaux. 
Elastoplaste 3 cm : 1 rouleau. 
Elastomousse ou sous bande : 1 rouleau.

3. Technique (figure 1)

 

 

Mise en place de l'élastomousse et de 2 compresses protégeant le tendon du 
jambier antérieur et le tendon d'Achille (1). 
Mise en place de 2 ancrages en élastoplaste de 6 cm de largeur (2) : 
- Un ancrage supérieur, à l'union du tiers inférieur et du tiers moyen de la jambe, sous la forme d'une circulaire appliquée sans tension. 
- Un ancrage inférieur, au niveau de l'avant pied, sous la forme d'une circulaire appliquée sans tension. 
Mise en place de 2 étriers verticaux en élastoplaste de 6 cm de largeur : 
- Le premier étrier est appliqué à la face interne de la jambe, depuis l'ancrage supérieur, passant en arrière de la malléole interne, puis à la face inférieure du talon et revenant sur la face externe de la jambe, jusqu'à l'ancrage supérieur, en passant en arrière de la malléole externe. C'est sur la face externe que la tension mise dans la bande est importante. Il est nécessaire ici de bien étirer la bande pour éliminer partiellement son élasticité (3 et 3bis). 
- Le second étrier vertical est appliqué selon le même principe, mais il doit passer en avant des 2 malléoles et chevauche le premier en tuile, de moitié (4 et 4bis). 
Fermeture avec de l'élastoplaste de 3 cm de largeur que l'on découpe en plusieurs bandes de même longueur (5) :
- Fermeture inférieure : on applique la première bande à la face plantaire, au niveau de l'ancrage inférieur, en rabattant les deux chefs latéraux sur le dessus du pied, sans tension. On procède de la même manière avec les autres bandes en les faisant chevaucher en tuile à demi, jusqu'à ce que l'on atteigne le devant de la jambe. 
- Fermeture supérieure : on applique la première bande à la face postérieure de la jambe, en rabattant les deux chefs latéraux sur le devant de la jambe, depuis l'ancrage supérieur, jusqu'au niveau des malléoles. Les bandes successives doivent se chevaucher en tuile et être posées sans tension. 
4. Durée d'immobilisation 
Elle est de 15 jours pour les entorses bénignes et de 5 semaines pour les entorses graves. 
Il faut souligner la gravité et l'importance du diagnostic de variété. 



Il. Contention de l'épaule


1. Indications


Ce sont les disjonctions ou luxations acromio-claviculaires et les fractures de la clavicule peu ou pas déplacées. 
Dans les disjonctions acromio-claviculaires, comme pour les entorses de chevilles, on doit être vigilant et éliminer tout ce qui n'est pas justifiable de la méthode qui sera réservée aux formes sans déplacement ou de déplacement inférieur à 5 mm (stades 0 et 1). 

2. Technique (figure 2)


Protection du mamelon (1). 
Ancrage thoracique et brachial (1). 
Demi-circulaire de thorax (1). 
Jeu d'attelles allant de l'ancrage thoracique à l'ancrage brachial (2 et 3). 
Demi-étriers postérieurs et antérieurs pour réaliser le verrouillage du thorax en abaissant la clavicule (4 et 5). 
Demi-circulaire de thorax (6). 
3. Durée de port 
4 semaines




III. Contention du pouce

1. Indication


C'est l'entorse du ligament latéral ulnaire de la métacarpo-phalangienne du pouce, pour stabiliser la prise pouce-index sur son versant externe. Le traitement de l'entorse grave peut être chirurgical. 

2. Matériel

Le matériel nécessaire est le suivant : 
Elastoplaste largeur 6 cm : 1 rouleau. 
Elastoplaste 3 cm : 1 rouleau. 
Elastomousse ou sous-bande : 1 rouleau. 
3. Technique (figure 3) 
Ancrage en élastoplaste de 6 cm au niveau poignet (1). 
- Attelle de limitation du valgus et de la rotation interne en élastoplaste de 3cm (2). 
Attelle de limitation de la flexion de la métacarpo-phalangienne en élastoplaste de 3 cm (3). 
Attelle de limitation du varus et de la rotation externe en élastoplaste de 3cm (4). 
Ancrage en élastoplaste (5). 
4. Durée de port 
Cette durée va de 12 à 15 jours pour les entorses bénignes, de 4 à 5 semaines pour les entorses graves. 




IV. Contention du genou


1. Indication


C'est l'entorse bénigne du ligament latéral interne (LLI). Les autres lésions doivent être éliminées par l'examen clinique et les radios. L'entorse grave du LLI isolée peut-être traitée par cette méthode. 

2. Matériel

Le matériel nécessaire est le suivant : 
Elastoplaste largeur 6 cm : 2 rouleaux, 
Elastoplaste largeur 3 cm : 1 rouleau, 
Elastomousse ou sous-bande : 2 rouleaux. 
3. Technique (figure 4) 
Mise en place de 2 bandes d'élastoplaste d'ancrage 10-15 cm, au-dessus et au-dessous du genou, ouvertes en arrière pour ne pas comprimer les vaisseaux (1). 
Mise en place de 2 étriers verticaux en élastoplaste de 6 cm de largeur (2) : 
- Le premier est appliqué à la face interne de la jambe, depuis l'ancrage supérieur jusqu'à l'ancrage inférieur. 
- Le deuxième étrier vertical est appliqué à la face externe de la jambe (3). 
Alternance des circulaires et étriers. Enfin croisements antérieurs (4).
4. Durée de port 
Cette durée va de 12 à 15 jours pour les entorses bénignes, de 4 à 5 semaines pour les entorses graves. 

DANS LES SURFACES DU 10 ET 11 NOVEMBRE

U7 : Plateau à St romain à 10h
U9F : Plateau à Fauville à 15h
U9 : Plateau à montivilliers 14H                                                                                        U11/1: critérium à Octeville à 10h                                                                                     U11/2: critérium à Ste Adresse à 10h                                                                               U13/1: championnat contre Epouville à 14h15
U13/2: championnat contre Municipaux à 14h15
U15: championnat contre Coseine à 15h30
U16F: championnat à Mt Gaillard à 15h
U18: championnat contre Bolbec à 15h30
Vétérans contre havre 2012 à 10h
Séniors matin 4 à Grainville y à 10h
Séniors matin 3 contre St vigor à 10h
Séniors Réserve contre Epouville à 14h30
Séniors FANION à Château madrillet à 14h30

 

LES BUTS DU SRAC....

U13/1: championnat à Goderville Victoire 2-3 … Après un début de match dominateur, suite à quelques erreurs de placement, nous encaissons un premier but contre le cours du jeu. Malgré cela nous avons la maitrise du jeu et après quelques bonnes combinaisons offensives, trois tirs sur la barre et un poteau nous égalisons et prenons l'avantage au bout de 40 mn.Ensuite, notre équipe baisse dangereusement de rythme et notre adversaire parvient à égaliser.La fin de match est plus difficile et grâce à un dernier effort de l'ensemble du groupe, nous parvenons à marquer et ainsi nous assurer la victoire. Félicitations aux joueurs pour avoir réussi à gagner ce match contre un adversaire très regroupé et combatif.
U13/2: championnat à Fontaine Victoire 1-4 Victoire méritée de nos jeunes. match nul à la mi-temps malgré une « certaine quantité d’occasions non concrétisé « !!!!!!!
Il a fallut attendre le dernier quart d’heure pour enfin ………savourer !
Vivement que l’on joue avec des grands buts !!!!!!!!!!!! pour le cœur des accompagnateurs.

U15: championnat à Montivilliers défaite 6-0
U16F: championnat contre Montivilliers défaite 1-2
U18: championnat à Havre fc 2012 Victoire 0-7

Séniors matin 4 contre Octeville défaite 1-3



Séniors matin 3 à St-Martin Victoire 0-2   LE ROULEAU COMPRESSEUR !!!!
Séniors Réserve à Lillebonne Victoire 0-1
Séniors FANION contre Oissel défaite 1-2

 

allez les verts

 

 

LES U13 EN MODE LIGUE 2 ......

Samedi 27 octobre, lors de la rencontre HAC-Lens, nos U13 participaient au challenge organisé à la mi-temps du match qui était basé sur deux ateliers (tir précision et finition).
Nos Verts étaient opposés au grp Cap de Caux/Athléti' Caux. Ils ont remportés avec brillot cette confrontation devant une soixantaine de supporter St-Romanais.
Ils repartirent avec de belles images dans la tête.
Et encore bravo les petits VERTS !!